LESPINASSIERE

 

 

 

Le village, se trouve sur une butte en haut de la vallée de l'Argent Double.
Il est entouré d'un entouré d'un système de terrasses organisées, protégé des violents orages méditerranéens par des drains qui devient l'excédent d'eau hors du système de terrasses. Un réseau d'irrigation ramifié lui permet de tenir tête aux étés secs. Un impressionnant ensemble d'éléments de drainage (calades, rascas, fontaines clavées…) complète le système.


Sous la forêt, de nombreux murs de terrasses plus classiques, sans irrigation, comportent parfois des abris intégrés. Les sécadoïres ou séchoirs à chataignes sont omniprésentes.
Son église actuelle voisine les ruines de l'ancienne église emportée par une inondation en 1930. Le donjon qui domine le village est celui du château en ruines du XIIème siècle.
De nombreux artistes se sont installés et si vous ouvrez l'œil en vous promenant dans les ruelles, en regardant dans les jardins, vous pourrez découvrir des sculptures de styles variés très bien intégrées au site. Grâce à 200 vanneries offertes par Anne Castan à la mairie, de nombreuses manifestations à thème sont organisées autour de la vannerie.

Une spécialité historique de Lespinassière : la triaque

C'était une sorte de confiture de genièvre non sucrée, en fait un extrait de genièvre servant à soigner bêtes et gens. Ce produit était vendu aux éleveurs des départements environnants. Mélangé à du vin chaud sucré il produisait chez l'homme une importante transpiration. La triaque se vendait en grande quantité dans les années 1870 et elle était encore fabriquée en 1937. Les baies provenaient des genévriers locaux mais aussi de Saint Pons et de Quillan, elles étaient récoltées à l'aide de " tamboros " de 60cm de diamètre et de bâtons. Une centaine de litre de baies mures étaient sur le feu dans un grand chaudron en cuivre contenant un peu d'eau. Une fois gonflées, elles étaient enfermées dans un sac de toile et pressées afin d'en extraire le jus. Ce jus était ensuite cuit dans un chaudron jusqu'à obtention d'une pâte visqueuse. Conservée dans des boites en fer blanc de cinq kilos, la triaque était transporté et vendue dans toute la région.

Où manger où dormir à Lespinassière ?

 

Refuge non gardé de

la bergerie de la Fage

tel 04 68 78 48 17

ou 06 86 21 80 06

 

Gite Lacombe

chambre d'hôte et gite d'étape

michel.jackie.gite11@gmail.com

04 68 78 05 74

06 77 10 80 20

 

Auberge des Ardeillés

tel 04 68 78 01 07

06 60 89 42 88

Epicerie au village : produits du terroir, dépôt de pain

 

Que faire à Lespinassière ?

Des animations ont lieu régulièrement autour du patrimoine passé et actuel.

Liaison avec Castans par le roc de Peyremaux

Liaison avec Castans par le Cun de San Marti

avec bifurcation possible vers Cabrespine

 

Plan général des sentiers

Quel village perché voulez vous visiter ?

-Albine
-Cabrespine
-Castans
-Labastide Esparberenque
- Latourette Cabardés
-Pradelles Cabardés
-Hautpoul